05.63.57.01.24

Covid-19 : mille visons abattus en Eure-et-Loir

Des cas de Coronavirus ont été détectés dans un élevage de visons en Eure-et-Loir. Etant des vecteurs de transmission inter-espèces, notamment vers l'humain, mille bêtes ont dû être abattues.

 

Mille visons ont été abattus dans un élevage d'Eure-et-Loir. En cause, la circulation du Covid-19 et la contamination d'environ 35% du cheptel. Dimanche 22 novembre, les ministères de l'Agriculture, de la Santé et de la Transition écologique ont ordonné « l'abattage de la totalité des 1 000 animaux encore présents sur l'exploitation et l'élimination des produits issus de ces animaux ». Les trois autres élevages de visons encore implantés sur le territoire français ont été placés sous surveillance. Celui de Haute-Saône n'est pas contaminé, et ceux de l'Orne et du Doubs sont encore dans l'attente des résultats.

 

Avant la France, plusieurs pays avait été touchés par ce fléau : les Pays-Bas, la Suède, la Grèce, l'Italie, l'Espagne, les Etats-Unis, et surtout le Danemark qui a procédé à l'abattage de l'intégralité des visons élevés dans le pays, soit 15 millions d'animaux.

Le vison, vecteur de transmission vers l'homme

Le vison, élevé pour sa fourrure dans l'industrie de l'habillement, est aujourd'hui le seul animal connu pour être à l'origine de contaminations inter-espèces, notamment vers l'homme et le chat. « Les visons font partie d'une famille d'animaux qui s'appelle les mustélidés qui ont exactement le même récepteur que nous au coronavirus dans leurs cavités nasales. Donc, la transmission animal-homme et homme-animal est avérée. Ça a été le cas en Hollande où les Hollandais ont abattu massivement leurs visons et plus récemment au Danemark. C'est indéniablement un vrai problème de santé publique » explique Loïck Dombreval, vétérinaire, député LREM et président du groupe "condition animale" à l'Assemblée Nationale, au micro de France Inter . Ainsi, le gouvernement français a rappelé l'importance des gestes barrières dans ce cas particulier, afin de protéger à la fois les visons et le personnel.

 

A l'heure actuelle, il y aurait environ 20 000 visons d'élevage sur le sol français. Depuis 2019, l'association One Voice, qui lutte pour la protection animale, dénoncent leurs conditions de vie indignes et avait d'ailleurs qualifié l'élevage d'Eure-et-Loir de « pire élevage d'Europe ». Le gouvernement avait réagi en annonçant la fermeture de ces élevages d'ici 2025. Ces alertes révélaient notamment que les visons vivaient entassés dans des bâtiments fermés, des conditions favorisant la propagation rapide et massive d'un virus. Suite à ces récentes contaminations, le ministère de l'Agriculture a fait savoir que les mesures d'abattage seraient ordonnées dans tous les élevages contaminés par le Covid-19.

Lundi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 19h00
Mardi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 19h00
Mercredi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 19h00
Jeudi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 19h00
Vendredi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 19h00
Samedi
08h00 - 12h00 / 14h00 - 18h00
05.63.57.01.24

Suivez nous sur Facebook
Mentions Legales

Editeur Directeur de la publication :  Vetoccitan
Propriétaire et éditeur: Vetoccitan
Adresse : 14 Rue du Campagnal, 12240 Rieupeyroux
Tél : 06 31 03 53 45
contact@vetoccitan.fr
Animation et Gestion éditoriale :  Vetoccitan

L'hébergement et la maintenance technique sont assurés par Abtel.
Loi applicable et attribution de juridiction
Les présentes Conditions Générales d'Utilisation sont réglées par la loi française et l'utilisateur, par son acceptation des présentes, donne irrévocablement compétence exclusive aux juridictions

Responsabilité

La connexion de l'utilisateur au site se fati sous son entière responsabilité. La collectivité ne peut être tenue pour responsable de tout dommage issu d'un dysfonctionnement quel qu'il soit, d'une suspension ou de la cessation du site, ou encore de tout dommage matériel ou immatériel qui résulterait d'une quelconque façon de la connexion au site.